Lundi 15 mai : Je ne serai pas candidat aux élections législatives de juin prochain.
Je ne serai pas candidat aux élections législatives de juin prochain. Après avoir longuement hésité, j'ai finalement pris cette décision difficile pour ne pas rajouter de la confusion à la confusion, de la division à la division, pour ne pas donner l'impression de m'accrocher à mon mandat de manière irrationnelle, pour ne rien faire qui puisse nuire à la réussite de la période qui s'ouvre. Lire la suite ...
Vendredi 17 mars : Contre-vérités et omissions, vieilles recettes d'une communication politique à l'ancienne.
Dans sa dernière newsletter, le Sénateur MEZARD se livre à une attaque en règle contre moi. Accusation suprême en fin de texte, il m'accuse de susciter des mesures contraires à l'intérêt de notre territoire. Lire la suite...
  • Aucun événement à afficher
Actualités accueil
Vendredi 16 septembre - Très bonne nouvelle pour le Cantal
16/09/2016

Najat VALLAUD BELKACEM s’est rendue ce jeudi dans notre département pour participer au forum Ruralitic où elle a annoncé notamment une enveloppe supplémentaire de 25M€ pour aider les départements ruraux à équiper les collèges.

 

En marge de ce moment fort, elle a présidé une table ronde en préfecture consacrée au bilan et à la suite à donner à la « convention Cantal » pour les écoles du département, signée en janvier 2014 entre l’association des maires du Cantal et le rectorat.

 

Cette convention, pour laquelle je m’étais beaucoup impliqué en 2014 avec le ministre de l’époque, Vincent PEILLON, a permis à notre département de préserver le même nombre de postes d’enseignants dans le primaire malgré la baisse du nombre d’élèves. On peut estimer à 25 le nombre de postes ainsi préservés puisque, sur la période, les effectifs ont diminué de 530 élèves ! En contrepartie, les partenaires éducatifs ont travaillé sur l’amélioration de l’offre éducative en mettant en œuvre les priorités de la loi sur la refondation de l’école votée en 2013 : regroupements pédagogiques, scolarisation des tout petits, écoles numériques, plus de maîtres que de classes, etc…  

 

C’est une rupture totale avec les pratiques antérieures où les maires, les acteurs éducatifs du département et les parents d'élèves étaient mis devant le fait accompli, tous les ans au mois d’avril, date à laquelle l’inspecteur d’académie annonçait le nombre et le lieu des classes et écoles fermées.

 

Ce jeudi, Najat VALLAUD BALKACEM a pris connaissance du bilan de cette convention qui arrive à son terme, dressé par le Président et le Secrétaire Général de l’association des maires du Cantal ainsi que par la rectrice de l’académie de Clermont. La ministre nous a annoncé la reconduction de cette convention pour trois ans par voie d’avenant selon les principes directeurs suivants : le nombre de postes attribués au Cantal sera constant à effectifs scolaires constants. En cas de baisse du nombre d’élèves, le nombre d’enseignants perdus sera fortement pondéré. L’association des maires et les partenaires éducatifs, de leur côté, devront continuer à améliorer l’organisation du tissu scolaire autour des bassins scolaires déjà identifiés et renforcer la qualité de l’offre éducative partout sur le territoire départemental. Les signataires de la convention, l’AMF15 et le rectorat, doivent dans les prochaines semaines décliner ces principes en termes précis et valider l'avenant à la convention de 2014 ainsi co-écrit.

 

C’est une très bonne nouvelle pour le Cantal et son service public d’éducation.

 

Il serait judicieux, qu' au moment où s’élabore le "schéma départemental d’accessibilité des services au public", cette démarche participative, prospective et anticipatrice mise en oeuvre pour le service public de l'éducation puisse aussi s’appliquer à l’ensemble des services publics cantaliens.