Lundi 15 mai : Je ne serai pas candidat aux élections législatives de juin prochain.
Je ne serai pas candidat aux élections législatives de juin prochain. Après avoir longuement hésité, j'ai finalement pris cette décision difficile pour ne pas rajouter de la confusion à la confusion, de la division à la division, pour ne pas donner l'impression de m'accrocher à mon mandat de manière irrationnelle, pour ne rien faire qui puisse nuire à la réussite de la période qui s'ouvre. Lire la suite ...
Vendredi 17 mars : Contre-vérités et omissions, vieilles recettes d'une communication politique à l'ancienne.
Dans sa dernière newsletter, le Sénateur MEZARD se livre à une attaque en règle contre moi. Accusation suprême en fin de texte, il m'accuse de susciter des mesures contraires à l'intérêt de notre territoire. Lire la suite...
  • Aucun événement à afficher
Actualités accueil
Vendredi 20 mai : Halte au démarchage téléphonique intempestif.
20/05/2016

Une des avancées de la loi « consommation » que nous avons votée il y a quelques mois entre en application dans quelques jours, le 1er juin. Il s’agit pour tout un chacun de s’opposer au démarchage téléphonique.

En effet qui n’a pas été importuné, souvent plusieurs fois par semaine par des sociétés commerciales en quête de nouveaux clients ? Auparavant réservée au téléphone fixe, cette pratique s’est également répandue sur les téléphones portables.

Si vous souhaitez que ces démarchages cessent, vous pourrez vous inscrire à partir du 1er juin prochain sur un registre d’opposition. Pour cela, vous devez entrer votre numéro de téléphone fixe ou portable sur le site www.bloctel.gouv.fr .

Vous recevrez alors un récépissé précisant la date à laquelle votre inscription sera effective.

Toutefois, le démarchage restera autorisé dans les situations suivantes :

- en cas de relations contractuelles préexistantes (votre banque, par exemple, pourra continuer à vous appeler pour vous formuler des offres),

- de la part d’instituts de sondage.

Ce 1er juin approchant, il m’a semblé utile de rappeler cette nouvelle disposition passée inaperçue lors du vote de la loi.