Lundi 15 mai : Je ne serai pas candidat aux élections législatives de juin prochain.
Je ne serai pas candidat aux élections législatives de juin prochain. Après avoir longuement hésité, j'ai finalement pris cette décision difficile pour ne pas rajouter de la confusion à la confusion, de la division à la division, pour ne pas donner l'impression de m'accrocher à mon mandat de manière irrationnelle, pour ne rien faire qui puisse nuire à la réussite de la période qui s'ouvre. Lire la suite ...
Vendredi 17 mars : Contre-vérités et omissions, vieilles recettes d'une communication politique à l'ancienne.
Dans sa dernière newsletter, le Sénateur MEZARD se livre à une attaque en règle contre moi. Accusation suprême en fin de texte, il m'accuse de susciter des mesures contraires à l'intérêt de notre territoire. Lire la suite...
  • Aucun événement à afficher
Actualités accueil
Vendredi 24 avril : du nouveau pour la RN 122
24/04/2015

Par courrier du 23 février 2015, j'avais alerté Manuel Valls sur le caractère spécifique de l'enclavement routier du département et la nécessité pour l'Etat, qui avait prévu de financer les travaux à 90%, de les prendre totalement en charge. 

A l'initiative de Jacques Mézard, une réunion s'est tenue au ministère des transports en présence du ministre Alain Vidalies le 7 avril dernier pour plaider ce dossier. Outre Jacques Mézard, les trois autres parlementaires (Pierre Jarlier, Alain Marleix et moi-même) et le maire d'Aurillac Pierre Mathonier participaient à cette réunion au cours de laquelle les participations des collectivités locales (CABA et Conseil Départemental) ont été évoquées.
Vous trouverez ci-dessous mon courrier au Premier Ministre, sa réponse et le courrier complémentaire envoyé par le ministre des transports précisant la contribution supplémentaire de l'Etat et l'échéancier prévisionnel (certainement à revoir afin de le raccourcir de quelques mois) des procédures et travaux.
 
- mon courrier du 23 février au premier ministre : cliquez ici
- sa réponse du 20 avril : cliquez ici
- le courrier complémentaire d'Alain Vidalies : cliquez ici