Lundi 15 mai : Je ne serai pas candidat aux élections législatives de juin prochain.
Je ne serai pas candidat aux élections législatives de juin prochain. Après avoir longuement hésité, j'ai finalement pris cette décision difficile pour ne pas rajouter de la confusion à la confusion, de la division à la division, pour ne pas donner l'impression de m'accrocher à mon mandat de manière irrationnelle, pour ne rien faire qui puisse nuire à la réussite de la période qui s'ouvre. Lire la suite ...
Vendredi 17 mars : Contre-vérités et omissions, vieilles recettes d'une communication politique à l'ancienne.
Dans sa dernière newsletter, le Sénateur MEZARD se livre à une attaque en règle contre moi. Accusation suprême en fin de texte, il m'accuse de susciter des mesures contraires à l'intérêt de notre territoire. Lire la suite...
  • Aucun événement à afficher
Actualités accueil
Mardi 14 avril : Loi Santé, une réforme qui prend soin des français
14/04/2015

L’Assemblée Nationale a adopté aujourd’hui, en première lecture par 311 voix contre 241, le projet de loi de modernisation de notre système de santé.

La santé doit rester accessible à toutes et à tous. Notre système de santé est aujourd’hui confronté à de nouveaux défis comme l’allongement de la durée de vie ou le développement des maladies chroniques. Par ailleurs, de véritables inégalités sociales et territoriales existent en termes d’accès aux soins : un français sur trois renonce aujourd’hui à se soigner faute de moyens quand, dans le même temps, une partie de la population en milieu rural a des difficultés à trouver un praticien à proximité. Des écarts terribles sont constatés et l’espérance de vie peut varier jusqu’à dix ans en fonction du lieu de résidence ou du milieu social.

Fort de ce constat, le gouvernement a présenté un texte fort au service de tous. Son principal objectif est de garantir l’accessibilité aux soins pour toutes et pour tous, partout sur le territoire.

Cela commence par la généralisation du tiers-payant qui permettra aux Français de ne plus avancer les frais d'une consultation en médecine de ville, conformément à la promesse présidentiel du candidat François Hollande. Les patients pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie (maladies de longue durée, femmes enceintes) pourront prétendre au tiers payant à partir de juillet 2016. Le dispositif doit ensuite être testé pour tous les assurés à partir de janvier 2017, pour devenir un droit à la fin novembre 2017. Si les réticences exprimées par le milieu médical sont exclusivement de nature technique, je ne doute pas que les services de la Ministre de la Santé, Marisol Touraine, réussiront sa mise en place de manière simple avec une application progressive et une garantie de paiement aux médecins sous 7 jours. La France, qui était l’un des derniers pays de l’Union européenne à ne pas l’avoir généralisé, s’engage par l’action du Gouvernement à ne plus exclure quiconque de l’accès aux soins pour des raisons financières.

Plusieurs mesures dans ce texte font également de la médecine de proximité une priorité : valorisation des praticiens de proximité, création de groupements hospitaliers de territoire contre la désertification médicale, redéfinition du service public hospitalier, accès à l'information plus facile pour les patients avec, par exemple, la création d'un numéro d’appel national unique pour joindre un médecin de garde  près de chez soi.

Ce texte renforce par ailleurs la prévention au travers de plusieurs mesures concrètes. Un médecin traitant sera désigné pour les enfants de 0 à 16 ans pour assurer un meilleur suivi et détecter en amont certaines maladies comme l’obésité ou l’anorexie. Un système d’étiquetage nutritionnel plus clair sera mis en place pour protéger le consommateur. Le dépistage du VIH sera facilité avec des tests plus rapides. Les paquets de cigarettes seront rendus neutres pour ne pas encourager davantage la consommation.

Enfin, quarante ans après la loi Veil, le projet de loi réaffirme l’interruption volontaire de grossesse (IVG) comme un droit dont les conditions d'accès doivent être assurées sur tout le territoire. Les sages-femmes pourront notamment pratiquer des IVG médicamenteuses afin de permettre aux femmes de trouver des lieux nouveaux auxquels s'adresser.

Cette réforme, fruit d'une large concertation avec l'ensemble des acteurs de la santé, est une réforme sociale, progressiste et structurelle. Je ne doute pas des avancées qu’elle contient pour permettre à notre système de santé de continuer à bénéficier à toutes et à tous face aux nouveaux défis qui s’imposent à lui.

Dernière minute : En marge de la loi Santé, Marisol Touraine a créé un financement spécifique pour les activités hospitalières isolées. Elle vient de m’informer que, pour le Cantal et pour 2015, les hôpitaux de Saint-Flour et de Mauriac allaient bénéficier à ce titre d’un financement national respectif de 730 000€ et 300 000€.